/news/politics

Attentat au Burkina Faso

Ouagadougou: la mère d’une victime en colère contre Trudeau

TVA Nouvelles

La mère de Maude Carrier, une des six victimes québécoises de l’attentat survenu vendredi soir à Ouagadougou, au Burkina Faso, est en colère contre le gouvernement canadien et sa gestion de la tragédie.

«Je suis révoltée», a confié Camille Carrier en entrevue à TVA Nouvelles. La mère de famille n’avait pas des mots tendres à l’endroit du premier ministre du Canada. «Cet homme-là se promène avec une belle petite coupe de cheveux et a toujours des formules vides et convenues», a affirmé Camille Carrier.

«Je l’ai vu à la télévision, il condamne les choses, mais il n’est même pas capable d’aller se battre avec les autres qui appuient les Français», a ajouté la mère de Maude.

Depuis vendredi, les proches des Québécois tués par les jihadistes n’ont toujours pas de réponse à leurs questions, ni de la part du ministère des Affaires étrangères ni de l’ambassade du Canada.

«Est-ce qu’ils ont souffert», se demande régulièrement la mère de la victime. Camille Carrier ne sait toujours pas si sa fille se trouvait dans le café Capuccino ou dans l’hôtel Splendid lors de l’attaque terroriste.

Camille Carrier dit être tenue à l’écart par les autorités. Le corps de Maude Carrier a été identifié à la morgue burkinabée par les religieuses de la Congrégation des sœurs de Notre-Dame du Perpétuel Secours à la demande de la mère de la victime.

Dans la même catégorie