/news/currentevents

«Ça a détruit ma vie pour le reste de mes jours»

TVA Nouvelles

MISE À JOUR: JADE MARÉCHAL A ÉTÉ RETROUVÉE JEUDI LE 21 JANVIER EN APRÈS-MIDI

Alors que Jade Maréchal est disparue depuis dimanche soir à Montréal et que ses parents craignent qu'elle se trouve avec de mauvaises fréquentations, une jeune femme qui a connu l'enfer des gangs de rue lui recommande de rentrer chez elle au plus vite.

Arielle Desabysses avait 14 ans lorsqu'elle a été portée disparue en 2003. La jeune femme qui a aujourd'hui 27 ans voit des «similitudes» entre ce qu'elle a vécu et les circonstances entourant la disparition de Jade Maréchal, 16 ans.

«Je savais que mes parents s'inquiétaient, mais j'avais peur de leur réaction et de la réaction de tout le monde parce qu'en médiatisant ça, on expose notre vie à tout le monde et les jeunes ne sont pas très gentils habituellement. Donc on a honte et on a peur», raconte l'auteure de l'autobiographie 14 ans et portée disparue.

Arielle Desabysses explique avoir joint les gangs de rue «inconsciemment».

«Ça a pris environ deux semaines, mais en 48 heures j'étais déjà dans les drogues. [...] C'était des fêtes ici et là. On prend de l'alcool, des drogues, on s'amuse... Ce sont des drogues de plus en plus fortes et là, un moment donné, on te dit que tu dois de l'argent. Là, ils commencent à te présenter des danseuses ou des escortes et ils te font miroiter qu'elles font beaucoup d'argent. Si tu leur dis non, ils deviennent plus violents et ils vont essayer de te convaincre par la force et la manipulation», affirme-t-elle.

Jade Maréchal

«Ils font vraiment une emprise sur toi, t'obligent à vendre ton corps, te prostituer... En refusant, je me suis fait tabasser plusieurs fois.»

La jeune femme dit avoir réussi à s'enfuir de la maison où elle se trouvait après deux mois de disparition. À ce moment, il semble qu'on s'apprêtait à l'envoyer en Ontario «pour servir d'esclave sexuelle».

Avec le recul, elle n'a qu'un seul conseil à donner à Jade Maréchal: retourner auprès de ses proches.

«Ça a complètement détruit ma vie pour le reste de mes jours. La seule chose qu'elle devrait faire, ça serait de retourner à la maison malgré la peine que ça peut faire à ses parents ou les problèmes que ça peut engendrer.»

Jade Maréchal est portée disparue depuis maintenant près de quatre jours. L'adolescente est partie de la résidence familiale en fin d'après-midi en disant à ses parents qu'elle dormirait chez une amie. Elle se serait plutôt rendue dans un hôtel de la rue Saint-Jacques Ouest.

 

Consultez le dossier complet «Jeunes filles disparues» ICI

Dans la même catégorie