/news/politics

Atelier anti-radicalisation annulé: la CAQ dénonce

Agence QMI

femmes autochtones

Simon Clark/Agence QMI

De l’aide aurait dû être offerte aux quelques parents qui s’étaient inscrits à l’atelier anti-radicalisation annulé par le Collège de Maisonneuve, estime la Coalition avenir Québec.

«Il y a [moins de] 15 parents qui demandent de l’aide pour contrer la radicalisation et on refuse de leur offrir cette aide-là. C’est trop», a affirmé, dans une entrevue à TVA Nouvelles, lundi, Nathalie Roy, porte-parole de la CAQ en matière d’immigration.

Le «Journal de Montréal» révélait dans son édition de lundi que le Collège a offert un atelier sur la prévention de la radicalisation djihadiste en mai dernier, mais la direction l’a finalement annulé parce que moins de 15 personnes s’y étaient inscrites.

«Le gouvernement Couillard a promis d’aider à contrer la radicalisation. Je vous rappelle qu’il y a un plan qui a été déposé en mai dernier, et on constate que ça ne marche pas», dénonce Mme Roy.

Rappelons que le tout nouveau Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence, financé par le gouvernement provincial et la Ville de Montréal, a été inauguré en novembre dernier.

Dans la même catégorie