/finance/finance

Virus Zika : Air Canada et Air Transat indemnisent les femmes enceintes

Argent

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Réagissant à l’épidémie provoquée par le virus Zika, soupçonnée de provoquer de graves malformations congénitales, le transporteur aérien Air Canada rembourse les femmes enceintes qui veulent annuler ou déplacer un vol vers un pays à risque. Elles peuvent aussi le remplacer par une autre destination.

Les voyageuses doivent fournir un document signé par un médecin qui confirme leur grossesse.

Chez Air Canada, les pays visés sont les suivants : Barbade, Bolivie, Brésil, Colombie, République dominicaine, El Salvador, Équateur, Guyane française, Guadeloupe, Guatémala, Guyane, Haïti, Honduras, Martinique, Mexique, Panama, Paraguay, Porto Rico, Saint-Martin, Surinam, les Îles Vierges américaines et le Venezuela.

Pour être admissible à un changement de destination ou un remboursement de la part d’Air Canada, il faut avoir prévu de voyager entre le 28 janvier et le 30 juin 2016.

Transat, pour sa part, accepte actuellement des demandes de changement de date ou de destination de la part de femmes enceintes qui ont réservé un vol pour les destinations suivantes : Colombie, République dominicaine, Guadeloupe, Haïti, Honduras, Martinique, Mexique, Panama, Saint-Martin.

« Nous recevons surtout des demandes d’information de la part de nos clients, mais nous avons environ une cinquantaine de dossiers en analyse, soit des demandes de changement de date ou de destinations », précise Debbie Cabana, porte-parole de Transat.

Au moment d’écrire ces lignes, Air Canada n'a pas divulgué de chiffres sur le nombre de vols remboursés ou les changements de destination. 

Dans la même catégorie