/finance/homepage

Tembec cesse la production à Senneterre

Argent

Agence QMI

Tembec suspendra indéfiniment les activités de son usine de sciage de Senneterre, en Abitibi-Témiscamingue, à compter du 8 février. Une décision qui compromet 148 emplois.

Cet arrêt de production, annoncé lundi par communiqué, «est motivé par les bas prix de vente du bois de colombage jumelés au coût élevé de l'approvisionnement en bois» dans la région.

«Évidemment, nous analysons assidûment l'évolution des conditions de marché et poursuivons nos travaux avec le gouvernement du Québec afin de trouver des solutions au coût trop élevé de la fibre», indique James Lopez, président et chef de la direction de Tembec, dans le communiqué.

Lundi, le député de Groulx et porte-parole de la Coalition Avenir Québec (CAQ) en matière de forêts, Claude Surprenant, a invité le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, à intervenir.

La CAQ a demandé une fois de plus de réviser le régime forestier pour que les entreprises puisse planifier plus aisément leurs opérations.

Tembec fabrique du bois d’œuvre, des pâtes à papier, du carton, du papier journal et des produits chimiques. Elle possède 15 usines au Québec (qui employaient 1 675 employés en 2015) et en Ontario (1 185 employés), une usine de cellulose de spécialités en France (350 employés) et une usine de produits chimiques aux États-Unis (34 employés).

Au dernier trimestre (les trois mois terminés le 26 décembre 2015), Tembec a rapporté une perte de 28 millions $. Son chiffre d’affaires atteignait 354 millions $.

Dans la même catégorie