/news/law

Demande d’injonction permanente contre Uber

Marie-Christine Trottier | 24 Heures

 - Agence QMI

Le Regroupement des travailleurs autonomes Métallos (RTAM) a déposé mardi matin une demande en jugement déclaratoire et une demande d'injonction permanente contre Uber.

Le porte-parole du regroupement, Benoit Jugand, ainsi que l'avocat mandaté par le RTAM, Marc-Antoine Cloutier, ont été escortés par une vingtaine de chauffeurs de taxi jusqu'au Palais de justice de Montréal.

Ils souhaitent notamment que les activités d'Uber et de ses chauffeurs soient déclarées illégales. Si l’ordonnance d’injonction est émise, les chauffeurs d’Uber pourraient être accusés d’outrage au tribunal.

«Dans ce cas, on parle de conséquences beaucoup plus graves que la saisie d’un véhicule», d’indiquer Me Cloutier.

Le RTAM demande également que les applications Uber et UberPartner soient inactivées sur l’ensemble du territoire du Québec.

Du côté d’Uber, on réplique que cette requête «est sans fondement et vise à préserver le monopole de l’industrie du taxi au détriment des consommateurs.»

L’entreprise a 30 jours pour répondre à la procédure. Le processus complet devrait durer un peu plus de 6 mois.

Dans la même catégorie