/news/society

Jeunes filles disparues: le phénomène existe dans les régions

Agence QMI

La prostitution juvénile existe dans l'Est-du-Québec, mais sous une forme et dans univers bien différent de celui des grands centres.

Le phénomène est difficile à chiffrer, mais selon le directeur de la Direction de la protection de la jeunesse du Bas-Saint-Laurent (DPJ) Éric Saint-Laurent, le nombre de cas de prostitution juvénile est en augmentation.

Les jeunes ne sont pas abordés de la même façon que dans les grands centres, où les proxénètes recrutent souvent dans les stations de métro ou dans les centres d’achat.

Ils utilisent plutôt internet et les réseaux sociaux. Les recruteurs, qui sont souvent affiliés au crime organisé, proposent des contrats de mannequinat aux jeunes filles et par la suite leur suggèrent de faire des photos sexy ou nues et même des films pornographiques.

On remarque également que la demande pour les jeunes garçons est en hausse.

Éric Saint-Laurent a mentionné que ce phénomène peut toucher toutes les familles, y compris les mieux nanties.

Souvent les jeunes, qui traversent une période difficile, cherchent quelque chose qu’ils croient trouver en se laissant tenter par ce que les proxénètes offrent.

«Souvent, ils recherchent une vie plus amoureuse, d’autres c’est la recherche de vivre une vie de star. Ils vont se faire prendre en photo, ils voient la possibilité de faire une carrière de mannequin», a expliqué Éric Saint-Laurent.

Selon ce dernier, ce sont souvent les filles qui «veulent prendre une distance de la famille, ce qui fait partie des étapes du développement de l’adolescence. C’est ce qui fait en sorte que toute personne peut être susceptible de se faire approcher».

L’important pour les parents, selon le directeur de la DPJ, c’est d’être à l'affût. Si vous remarquez que vos enfants ont de nouveaux amis deviennent différents, distants, il ne faut pas hésiter à poser des questions.

Pour les parents qui ont des questions et qui se sentent démunis, il ne faut pas hésiter à en discuter dans son entourage, ou appeler son CLSC.

Dans la même catégorie