/news/law

Le procès de Jian Ghomeshi se poursuit

Agence QMI

Jian Ghomeshi � son arriv�e au palais de justice de Toronto.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Le procès de l’ex-animateur de CBC Jian Ghomeshi, accusé d’agressions sexuelles, doit se poursuivre, à Toronto, avec le début du témoignage de la troisième victime alléguée.

L’ancien animateur de radio fait face à quatre chefs d’accusation d’agression sexuelle, en plus d'être accusé d’avoir tenté de vaincre la résistance d’une victime par étouffement. L’homme de 48 ans a plaidé non coupable aux cinq accusations.

Au cours de la première semaine de ce procès qui a commencé lundi dernier, deux des trois victimes ont été appelées à la barre. Le contre-interrogatoire de l’actrice et officière de l’armée canadienne Lucy DeCoutere, la seule des trois femmes qui a choisi de sortir de l’anonymat, s’est terminé vendredi après-midi.

Jusqu’à présent, la défense n’a pas remis en doute les allégations des deux premières victimes présumées qui affirment notamment s’être fait tirer les cheveux, frapper à coups de poing, étouffer et gifler.

La défense tente plutôt de démontrer, s’appuyant notamment sur de vieux courriels, que contrairement à ce qu’elles disent, ces femmes n’ont jamais été traumatisées par ce qu’elles ont vécu avec Jian Ghomeshi.

Dans la même catégorie