/news/society

Premier cas de Zika en Chine

Agence France-Presse

Un ressortissant chinois de retour du Venezuela est atteint du virus Zika, a annoncé l'agence officielle Chine nouvelle dans la nuit de mardi à mercredi, premier cas enregistré dans le pays, alors que les inquiétudes sur l'épidémie s'intensifient.

L'homme de 34 ans, originaire de Ganxian dans la province du Jiangxi (sud-est), a été diagnostiqué après son retour d'Amérique latine, le 28 janvier, alors qu'il souffrait de fièvres, de migraines et de vertiges, a indiqué le média officiel, citant des responsables sanitaires.

Rentré en Chine via le territoire de Hong Kong et la métropole de Shenzhen (sud), il a été placé en quarantaine depuis le 6 février à l'hôpital de Ganxian, où il continue de recevoir des traitements, selon la Commission nationale de la Santé et du Planning familial.

Les risques de contagion à partir de ce cas sont extrêmement réduits, a estimé la Commission, citée par Chine nouvelle.

Le Zika provoque des symptômes grippaux bénins (fièvre, maux de tête, courbatures). Mais il est aussi soupçonné, quand il touche une femme enceinte, d'entraîner une grave malformation congénitale du foetus, la microcéphalie (réduction du périmètre crânien, néfaste au développement intellectuel).

Plusieurs gouvernements se sont engagés à soutenir les coûts de développement d'un vaccin contre Zika. Le virus sévit essentiellement en Amérique latine, mais a été qualifié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme une «urgence de santé publique à portée mondiale».

Le Brésil est à ce jour le pays le plus touché au monde par l'épidémie de Zika, avec 1,5 million de patients contaminés, suivi par la Colombie (22 600 cas).

Jusqu'à présent, seuls une poignée de cas ont été recensés en Asie, dont l'un en Thaïlande et un autre en Indonésie.

Dans la même catégorie