/news/politics

Charlebois change d’avis sur le verrouillage des portes

Charles Lecavalier | Agence QMI

 - Agence QMI

Après avoir exclu la possibilité de barrer les portes des centres jeunesse, Lucie Charlebois a affirmé jeudi qu’elle supportait cette mesure pour «tenir les jeunes calmes».

«C’est pour tenir les jeunes calmes. Vous le savez, les médias parlent de ça partout, ils se sentent interpellés et ça crée une certaine nervosité», a indiqué la ministre déléguée à la Protection de la jeunesse à la sortie du caucus libéral.

Mme Charlebois attestait pourtant la semaine dernière qu’il n’était pas possible de bloquer les issues des centres jeunesse en brandissant un avis de la Commission des droits de la personne. En effet, la loi leur interdit de restreindre les mouvements des jeunes placés sous leur garde.

La ministre s’appuie maintenant sur un avis juridique interne pour autoriser la mesure exceptionnelle. «On a vérifié, ils ne contreviennent pas à la loi», a-t-elle souligné.

La mesure, qui ne s'appliquera qu'au Centre jeunesse de Laval, sera révisée deux fois par jour. Les jeunes pourront toujours sortir pour voir leurs parents ou aller à l’école, mais ils devront obtenir une autorisation et du personnel sera posté à l’entrée du centre pour ouvrir et fermer la porte.

Dans la même catégorie