/regional/montreal/laval

Le Centre jeunesse de Laval verrouille ses accès

TVA Nouvelles

Devant la vague de réactions suscitée par la médiatisation de plusieurs fugues d’adolescentes qui ont fui pour joindre les gangs de rue, le Centre jeunesse de Laval a finalement décidé de verrouiller ses accès.

TVA Nouvelles a appris que, depuis hier, les jeunes qui séjournent dans l’établissement ne peuvent plus entrer et sortir avec autant de facilité. Les intervenants exercent désormais un contrôle plus serré et les portes ont été verrouillées; une première en huit ans au Québec.

La nouvelle a été confirmée par la ministre de la Protection de la jeunesse, Lucie Charlebois, qui a du même coup mentionné que la demande ne venait pas de Québec, mais bien de la direction générale du Centre jeunesse.

Il semble qu’il s’agirait d’une mesure temporaire en attendant la venue du vérificateur nommé par Québec pour faire la lumière sur la problématique des nombreuses fugues.

Des parents avaient d’ailleurs réclamé du Centre jeunesse une telle mesure afin d’assurer la sécurité de leur enfant.

«C’est un soulagement, mais les portes barrées ça ne règle pas le problème. Ça assure que nos filles restent assez longtemps au Centre jeunesse pour recevoir les soins dont elles ont besoin», a réagi Marjolaine Aubé, la mère de Mathilde Geoffroy-Aubé qui a fugué du Centre jeunesse la semaine dernière.

Dans la même catégorie