/news/world

150 000 manchots sont morts de faim à cause d'un iceberg

Près de 150 000 manchots sont morts de faim en Antarctique dans les cinq dernières années à cause de la dérive d’un iceberg géant.

Le morceau de glace de 1200 kilomètres carrés (quatre fois la ville de Montréal environ) s’est rattaché au continent au mauvais endroit empêchant la colonie de manchots d’Adélie de se nourrir correctement et de prospérer.

«L’arrivée de l’iceberg dans la baie du Commonwealth, à l’est de l’Antarctique, puis l’expansion de la glace a dramatiquement allongé la distance que les manchots devaient parcourir pour se nourrir», ont expliqué les chercheurs dans la revue scientifique Antarctic Science.

Les oiseaux marins devaient en effet parcourir plus de 60 kilomètres (seulement à l’aller) pour trouver de quoi se sustenter.

Ainsi la population est passée de 160 000 individus à moins de 10 000.

Les scientifiques estiment que si cela continue, cette colonie qui existe depuis près d’un siècle dans la région devrait «disparaître» dans les 20 prochaines années «à moins que la glace du gigantesque iceberg ne vienne à rompre».

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.