/news/culture

«1989» de Taylor Swift sacré album de l'année

Agence France-Presse

«1989» qui a marqué la transformation de Taylor Swift, de princesse de la musique country en idole mondiale de la pop, a été consacré lundi meilleur album de l'année lors des Grammy Awards, la plus prestigieuse des cérémonies de l'industrie musicale.

«1989», qui est sorti en 2014 et a détenu un temps le titre d'album le plus vendu, l'a emporté face à «To Pimp a Butterfly», l'opus de Kendrick Lamar, une autre sensation, mais du rap cette fois, qui avait pourtant su saisir l'air du temps et l'indignation d'une Amérique devenue plus consciente du racisme et des violences policières contre les Noirs. «1989» a aussi douché les espoirs du Canadien The Weeknd et son «Beauty Behind the Madness».

À seulement 26 ans, Taylor Swift devient la première femme à remporter à deux reprises le plus important trophée de l'industrie musicale. Son précédent opus «Fearless» avait été distingué en 2010, et Swift qui l'avait enregistré à seulement 20 ans reste la plus jeune artiste à avoir remporté l'album de l'année.

«Je voudrais dire à toutes les jeunes femmes, il y aura toujours quelqu'un pour minimiser votre succès ou s'approprier votre réussite», a lancé la chanteuse en recevant son prix.

«Mais si vous restez concentrées sur votre travail et que vous ne laissez pas ces personnes vous dérouter, un jour vous parviendrez là où vous voulez être, vous regarderez autour de vous et vous verrez que ce qui vous y a conduit, c'est vous-même et les personnes qui vous aiment», a-t-elle complétée

«1989», c'est l'année de la naissance de la prodige de la country et l'album marque la transformation de Taylor Swift en idole de la pop mondiale.

Elle est particulièrement populaire auprès des adolescentes, qui se reconnaissent dans le féminisme revendiqué par Taylor Swift et dans les titres de l'album où elle explore les écueils de relations amoureuses et les difficultés à devenir adultes.

«1989» a enregistré les plus grosses ventes d'un album aux États-Unis en une décennie lors de sa sortie à l'automne 2014, mais a depuis été détrôné par le «25» d'Adele, qui est sorti fin 2015 et donc trop tard pour figurer au palmarès des Grammys de cette année.

Taylor Swift a par ailleurs été sélectionnée pour les prix du meilleur enregistrement et de la meilleure chanson avec «Blank Space». Un autre «hit», «Bad Blood» sur lequel chante Kendrick Lamar, était aussi finaliste dans deux autres catégories.

Au-delà du succès commercial, «1989» a eu un impact sur l'industrie du disque à cause du refus de Taylor Swift de mettre son album en streaming sur le leader de cette nouvelle technologie de diffusion Spotify. Elle a ensuite décidé de le streamer chez Apple après que la marque eut accepté de mieux rétribuer l'artiste.

 

Dans la même catégorie