/regional/troisrivieres/mauricie

Carte à puce

Projet-pilote pour aider les petits à prendre l'autobus scolaire

TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Prendre l'autobus scolaire peut s’avérer difficile pour les petits de maternelle et de première année. La Commission scolaire Chemin-du-Roy a donc décidé d'aller de l'avant avec un projet-pilote qui débutera le mois prochain.

«Au lieu d'avoir une carte d'embarquement ordinaire, les élèves auront une carte à puce qui peut être placée dans le sac ou le manteau. Quand ils montent dans l'autobus, leur photo apparaît automatiquement sur un écran, avec ses coordonnées et le lieu où il doit descendre», a expliqué la responsable du transport à la Commission scolaire, Danielle Lemieux.

Ce sont 225 élèves répartis dans trois autobus qui auront une carte à puce.

«On a des petits de 4-5 ans qui peuvent s'endormir dans l'autobus ou qui ont pris l'autobus alors qu'ils devraient être au service de garde, alors cela nous permet de faire un meilleur suivi avec ce logiciel», a précisé Danielle Lemieux.

Les capteurs seront installés à l'entrée de l'autobus et permettront d’identifier automatiquement chaque enfant qui y monte.

«Les capteurs sont très sensibles. C'est un peu le même principe qu'une carte de crédit, mais on n'a pas à la sortir ou à la passer sur un lecteur», a précisé Cyril Robitaille président de ITSMax Solutions, la compagnie qui a installé les systèmes.

Le projet-pilote aura lieu jusqu'à la fin de l'année. La Commission scolaire analysera ensuite les résultats pour voir si elle installera le système dans tous ses autobus.