/news/society

Un deuxième cas de Zika déclaré en Chine

Agence France-Presse

Group Leader, Dr Masafumi Inoue of Agency for Science Technology and Research's (A*STAR) Experimental Therapeutics Centre shows a sample to be tested with the Zika virus diagnostic test kit at their laboratory in Singapore

archives REUTERS

Un homme de retour du Venezuela a été diagnostiqué dans le sud de la Chine comme atteint du virus Zika, le deuxième cas enregistré dans le pays, ont annoncé lundi plusieurs médias étatiques.

Alors qu'il rentrait du Venezuela, au terme d'un itinéraire passant par les Pays-Bas et la Russie, l'homme a été isolé vendredi à l'aéroport de Canton en raison d'une violente fièvre, a rapporté la télévision chinoise CCTV, citant le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies.

Les autorités sanitaires chinoises avaient annoncé la semaine dernière avoir détecté un premier cas de Zika.

Un Chinois de 34 ans, originaire de la province du Jiangxi (sud-est), avait ainsi été diagnostiqué après son retour du Venezuela, le 28 janvier, alors qu'il souffrait de fièvres, migraines et vertiges. Rentré en Chine via le territoire de Hong Kong, il avait été placé en quarantaine le 6 février. Les autorités avaient alors jugé les risques de contagion extrêmement réduits.

Le Zika, contre lequel de potentiels vaccins sont actuellement à l'étude, provoque des symptômes grippaux bénins (fièvre, maux de tête, courbatures).

Le virus est surtout dangereux pour les femmes enceintes, pouvant provoquer des microcéphalies chez les nourrissons dont la mère a été infectée pendant la grossesse. Mais Zika est aussi associé à une hausse de cas du syndrome de Guillain-Barré (une maladie neurologique), même si aucune preuve scientifique n'a encore été apportée.

Le virus sévit essentiellement en Amérique latine, mais a été qualifié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme une «urgence de santé publique à portée mondiale».

Le Brésil est à ce jour le pays le plus touché par cette épidémie, avec 1,5 million de patients contaminés, suivi par la Colombie.

Jusqu'à présent, seule une poignée de cas ont été recensés en Asie, notamment en Thaïlande et en Indonésie.

Dans la même catégorie