/news/culture

La ministre David troublée par la gravité des allégations

Marc-André Gagnon | Agence QMI

Après en avoir appelé essentiellement à la prudence, la ministre de la Culture et des Communications, Hélène David, s’avoue maintenant troublée devant la gravité des allégations visant le défunt cinéaste Claude Jutra.

«Ce sont des allégations sérieuses. Ce sont des allégations troublantes. Ce sont des allégations graves», a souligné Mme David en marge du caucus libéral, mardi.

Quant à savoir si «La Soirée des Jutra», événement qui récompense les artisans du cinéma québécois, doit continuer à porter le nom du cinéaste faisant l’objet d’allégations de pédophilie, la ministre de la Culture se dite «habitée par cette question».

Elle s’en remet toutefois aux organisateurs de «La soirée des Jutra», Québec Cinéma, pour trancher la question, à quelques semaines de la tenue de l’événement, prévue le 20 mars.

«Écoutez, on laisse Québec cinéma faire son travail, ils le font de façon très, très sérieuse et ils le font de façon assez rapide, d’après ce que j’ai entendu», a dit la ministre.

Rappelant aux victimes, s’il y en a, qu’elles «peuvent toujours porter plainte», Mme David a répété qu’il ne s’agit, pour l’instant, que d’allégations.

«Nous devons être très prudents. Alors, il n’y a pas de visage, il n’y a pas de nom, ce sont des allégations dans un livre qui sort aujourd’hui en librairie», a dit la ministre.

Dans la même catégorie