/regional/montreal/laval

«On a vraiment besoin d’aide!»

TVA Nouvelles

La grand-mère de Bianca Martin-Bouchard, 15 ans, qui a profité d'une sortie du Centre jeunesse de Laval pour s’enfuir hier, estime que l’aide annoncée aujourd’hui par le gouvernement Couillard est bien loin d’être suffisante.

«C’était la gang de rue à Lachine, les deux dernières fois. Est-ce qu'ils l'ont prise?», lance Jocelyne Bouchard, des photos de sa petite-fille à la main.

Mme Bouchard est rongée par l'inquiétude depuis que Bianca a profité d’une sortie du Centre jeunesse de Laval ce week-end pour disparaître dans la nature. Elle se trouvait chez sa grand-mère pour la fin de semaine et lui avait demandé la permission d’aller prendre un chocolat chaud avec des copines dimanche. Elle n'est jamais rentrée.

«J'ai ses textos comme quoi elle attend l'autobus et puis que c'était dans 20 minutes. Et qu’il reste cinq minutes. Après ça, je n'ai plus rien», raconte Mme Bouchard qui n’a vu aucun signe annonciateur d’une nouvelle fugue, la troisième, de sa petite-fille.

«Jamais! Elle m'avait dit que c'était fini, les fugues!», assure-t-elle.

Fiche Bianca Taylor Martin-Bouchard

«On a vraiment besoin d’aide!»

Mme Bouchard est persuadée que Bianca est sous l'emprise de gangs de rue, même si cette dernière lui a affirmé que «ça ne lui était jamais arrivé» de se prostituer.

Pour aider les adolescentes comme Bianca, Québec a annoncé aujourd’hui un nouveau programme au coût de 3 millions de dollars sur cinq ans. L'argent servira essentiellement à l'embauche d'un coordonnateur pour améliorer le partage d'informations entre les services de police, les centres jeunesse et les différents intervenants.

Mais ce programme est loin d’enchanter Jocelyne Bouchard. «On a vraiment besoin d'aide! Les parents sont pris aussi», estime-t-elle.

Taylor Martin-Bouchard a profit� d�une visite chez sa grand-m�re pour fuguer

PHOTO FOURNIE PAR LA POLICE DE LAVAL

Pas la première fugue

Lorsque Bianca est revenue de ses précédentes fugues, elle a été placée en garde sécurisée.

«Elle va finir par faire des tentatives de suicide, et l'avant-dernière fois, elle était en crise: "Je vais me tuer, mamie! Je vais me tuer, mamie!" Et puis, moi, je suis là et je ne peux rien faire», confie la grand-mère, impuissante.

Bianca Taylor Martin-Bouchard parle anglais et français, mesure 1,65 m (5 pi 5 po) et pèse 64 kg (140 lb). Elle a les cheveux bruns et les yeux bleus. Toute information pouvant permettre de la retrouver peut être communiquée au 450-662-INFO (4636) ou directement au 911.

Excluant Bianca Taylor Martin-Bouchard, cinq adolescentes ont décidé de déserter leur centre jeunesse au cours des dernières semaines à Laval. Quatre d’entre elles ont jusqu’à maintenant été retrouvées.

- D'après le reportage de Marie-Christine Bergeron

Dans la même catégorie