/news/politics

La ministre de la Culture ne veut plus du nom de Jutra pour les prix du cinéma

Agence QMI et TVA Nouvelles

La ministre de la Culture du Québec Hélène David demande le retrait du nom Jutra pour la soirée et les prix qui récompensent les artisans du cinéma, à la suite des allégations de pédophilie concernant le défunt réalisateur Claude Jutra.

Mercredi matin, La Presse a publié le témoignage d’une présumée victime du réalisateur qui  avait six ans au moment des agressions qui auraient duré une dizaine d’années.

«C’est quand même insoutenable», a dit la ministre, mercredi matin, à propos de ce témoignage. «Il faut prendre cela au sérieux».

Ce sont les organisateurs de La soirée des Jutra, Québec Cinéma, qui trancheront la question concernant le nom de l’événement et des prix qui y sont remis. L'organisme devrait faire le point cet après-midi alors que le prochain gala est prévu le 20 mars.

La Commission de la toponymie a pour sa part suggéré aux Villes de changer le nom des rues et des parcs qui portent le nom de Jutra au Québec. Il semble que huit endroits soient touchés.

Le porte-parole de l'organisme a annoncé qu’il prendra les devants pour demander aux municipalités de procéder à une demande pour retirer le nom de Claude Jutra.

«On va les appeler certainement et on va leur expliquer le processus», confirme Jean-Pierre Leblanc.

Dans une biographie de 360 pages parue mardi, l’auteur Yves Lever aborde dans quatre pages «le fait que le célèbre cinéaste éprouvait une attirance pour les garçons et aurait eu des relations sexuelles avec des mineurs».

La révélation a eu l’effet d’une bombe dans le milieu du septième art québécois et a provoqué une véritable secousse.

La ministre David demande aussi à la Commission de la toponymie d’identifier tous les noms de lieux liés à Claude Jutra et de fournir cette information aux municipalités qui auront le dernier mot s’il faut ou non les renommer.

TVA Nouvelles a réalisé une entrevue avec Louise Rinfret, une collaboratrice de Claude Jutra.

Dans la même catégorie