/news/culture

Une enquête policière réclamée sur l’affaire Claude Jutra

 TVA Nouvelles

Comment savoir si Claude Jutra a bel et bien agressé des enfants et combien de victimes le cinéaste aurai-t-il faites puisqu’il pourrait avoir emporté son secret dans sa tombe? Par une enquête policière afin de faire la lumière sur les allégations de pédophilie qui plombent la mémoire de l’homme qui s’est suicidé en 1986 souhaite Michel Dorais.

Le spécialiste des agressions sexuelles commises sur les garçons avance que pour ce faire, il faudrait former une petite équipe de policiers spécialisés dans le but d’interviewer les victimes potentielles de Claude Jutra et les proches du réalisateur.

«Au moins un crime a été commis, en fait des crimes, car des abus se seraient échelonnés sur des années. Chacun semble avoir un petit morceau. Il faut impérativement une équipe de spécialistes pour aller au bout de ces histoires-là, s’il y a eu de la complicité, d’autres victimes. Il faut une cohérence. On ne peut pas laisser les choses comme ça», soutient le professeur titulaire de l'École de service social de l'Université Laval.

«Ce n’est pas parce que Claude Jutra est mort que les victimes n’ont pas droit à une enquête en bonne et due forme comme il y en aurait eu s’il avait été vivant», ajoute-t-il.

Les allégations de pédérastie contre Claude Jutra dépassent la documentation biographique d’Yves Lever amassée pour son œuvre et l’enquête journalistique de La Presse selon le professeur Dorais.

«On est dans les crimes graves. On parle de changer des noms de rues, ce n’est pas ça qui va rendre justice aux victimes et rendre justice à M. Jutra, il faut savoir ce qui est réellement arrivé. Tout le monde sera content si on a une vraie enquête.»

Dans la même catégorie