/news/society

De plus en plus stressant d’équilibrer son budget

TVA Nouvelles

Chaque fin de mois vous apporte son lot d’inquiétudes. Comment allez-vous payer tous vos comptes et faire vivre votre famille? L’argent surtout le manque d’argent vous stresse, vous êtes à l’image de 51% des Québécois comme l’indique notre sondage.

 «Je vois des gens stressés par leur situation financière dans mon travail, mais aussi quand je discute avec des parents, des amis, des voisins, ça ressort de façon assez systématique», explique Carole Laberge, conseillère budgétaire à l’ACEF du Nord de Montréal.

Et si l’on dépensait trop et vivait au-dessus de nos moyens? «Les familles peuvent se permettre de moins en moins de luxe. Depuis les années 80, les salaires ont stagné par rapport aux dépenses courantes qui ont continué à augmenter: le loyer, l’électricité, les télécommunications. Ces besoins de base viennent chercher une partie de leurs revenus», ajoute Mme Laberge.

Recours au crédit

Malgré l’argent qui manque, il  est difficile de ne pas s’offrir de petits plaisirs. Tout le monde a envie de se gâter quand on travaille fort, de faire plaisir à ses proches, le crédit devient tentant.

«Pour pallier au manque de revenu, on choisit le crédit qui est facilement offert de toute sorte de façon: cartes de crédit, marges de crédit, marges de crédit hypothécaire», informe Carole Laberge.

Vivre à crédit génère du stress. «Le remboursement accapare une bonne partie des revenus, car les gens ne sont plus capables de rembourser. Ils ont essayé toutes sortes de stratégies de remboursement avant d’arriver ici en consultation budgétaire. Certains utilisent le crédit pour les besoins de base comme l’épicerie.»

Plusieurs familles qui n’ont pas assez de revenus et trop de dépenses vivent même d’une paye à l’autre.

«Il n’y a plus de plaisir à travailler quand le travail sert juste à payer des comptes, que l’on ne peut pas générer de l’épargne pour s’offrir des vacances, acheter une maison, faire des projets de vie. S’il arrive une maladie, un accident de voiture, une perte d’emploi, ça se met à déraper facilement. Le budget des familles est de plus en plus difficile à équilibrer entre les revenus et les dépenses», conclut Carole Laberge.

Dans la même catégorie