/news/homepage

Uber menace de quitter Calgary

Agence QMI

La Ville de Calgary a emboîté le pas à celle d’Edmonton et a approuvé lundi un règlement permettant aux entreprises de covoiturage d’offrir leurs services en toute légalité sur son territoire.

Selon le «Calgary Herald», Uber menace de quitter la métropole de l’Alberta puisqu’elle est en désaccord avec les mesures adoptées. Celles-ci entreront en vigueur le 4 avril prochain.

Le règlement municipal prévoit que les chauffeurs paient une licence annuelle de 220 $ en plus de 30 $ au service de police pour l’analyse de leurs antécédents criminels. Une inspection annuelle sur leur véhicule est aussi obligatoire, et deux si le compteur affiche plus de 50 000 kilomètres.

«C’est un jour sombre pour les passagers et les conducteurs à Calgary», a indiqué Ramit Kar, le directeur général d’Uber en Alberta cité par le média local.

Selon lui, les clients perdent une option leur permettant de se déplacer à travers la Ville. Quant à eux, les chauffeurs n’auront plus l’opportunité de travailler pour Uber et faire de l’argent supplémentaire.

L’automne dernier, Calgary avait obtenu une injonction temporaire de la cour pour suspendre les activités d’Uber le temps de réglementer le service. La municipalité soutenait que les chauffeurs et passagers n’étaient pas assurés en cas d’accident.

Dans la même catégorie