/news/society

Les stationnements des hôpitaux, une mine d’or

TVA Nouvelles

Les stationnements des établissements de santé du Québec n’ont jamais été aussi lucratifs pour les hôpitaux, a appris TVA Nouvelles. Selon des documents, les profits de ces petites mines d’or ont bondi de 36% lors des deux dernières années.

Les patients et leurs proches ont permis aux établissements de santé québécois de dégager au total des profits de 59 millions de dollars en frais de stationnement en 2015, faisant exploser ce secteur de financement.

C’est à l’hôpital Pierre-Boucher, à Longueuil, que la hausse a été la plus fulgurante : 150% de plus qu’en 2014.  Au total, les frais de 15$ par jour pour y laisser sa voiture stationnée ont permis à l’établissement de dégager 1 million de dollars.

Au CUSM, c’est une hausse de 51% qui a été observée. Elle se chiffre à 7,5 millions de dollars pour des coûts de 25$ par jour.

À Québec, le CHU a, quant à lui, tiré 41% plus de profits de son stationnement, et empoché 8,3 millions $ en 2015. 

Selon les documents obtenus par TVA Nouvelles, 15 établissements de santé ont déclaré des profits de plus d’un million de dollars en 2015.

Une directive du ministère de la Santé encadre l'utilisation des profits de stationnements qui doivent être utilisés pour combler le déficit de l'établissement ou pour financer divers projets.

En janvier dernier, l’Ontario a imposé un gel des tarifs de stationnement dans les hôpitaux et forcé certains établissements à offrir des rabais aux patients.

- D'après les informations de Pierre-Olivier Zappa