/news/currentevents

Chutes sur la glace: les services ambulanciers débordés à Montréal

Maxime Deland | Agence QMI

La pluie verglaçante tombée lundi matin sur la grande région de Montréal a fait exploser le nombre d’appels d’urgence nécessitant l’intervention des ambulanciers.

Accidents de la circulation, chutes dans les escaliers, sur le trottoir ou dans l’entrée de cour: les services ambulanciers en ont eu plein les bras en début de journée.

Du côté d’Urgences-santé, qui dessert les villes de Montréal et de Laval, on a dénombré une centaine d’appels de plus que la normale au cours de l’avant-midi.

«Lors d’une journée typique, entre minuit et 10h30, on reçoit en moyenne 350 appels. Aujourd’hui, à 10h30, on était à 450», a indiqué le porte-parole d’Urgences-santé, Benoit Garneau.

Selon ce dernier, une «forte proportion» des appels reçus sont liés à des blessures causées par des chutes.

«On parle de contusions, de fractures, de gens qui se cognent la tête en tombant, a énuméré Benoit Garneau. Pour le moment, les blessures subies sont essentiellement mineures.»

Les services d’urgence affirment ne pas avoir été pris de court par cette soudaine augmentation du volume d’appels.

«C’est la même chose à chaque fois qu’on a une météo semblable. Pour nous, cette situation n’a rien de nouveau», a fait remarquer le porte-parole d’Urgences-santé.

Cette forte demande pour les ressources ambulancières se traduit inévitablement par des délais de réponse plus longs pour les cas «non prioritaires». Par conséquent, les services ambulanciers demandent aux gens de contacter Info-Santé (8-1-1) pour savoir si leur état nécessite vraiment la présence d’une ambulance.

«Lorsqu’il s’agit d’une chute sur la glace, c’est considéré prioritaire. Quand on parle d’appels non prioritaires, on fait référence par exemple à des cas de grippe ou de gastro», a illustré M. Garneau.

Les ambulanciers d’Urgences-santé n’étaient pas les seuls à être débordés, lundi avant-midi. La situation était pratiquement identique en Montérégie pour ceux de la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM).

«On peut vous confirmer que depuis le début de la journée, on reçoit énormément d’appels pour des chutes et des accidents», a indiqué Alexandre Gervais, porte-parole de la CETAM.

Dans la même catégorie