/news/society

La myopie survient de plus en plus tôt chez l'enfant

TVA Nouvelles

Les enfants passent de plus en plus de temps devant les écrans et utilisent fréquemment des appareils électroniques. Des activités qui ne sont pas sans conséquence pour leur vision.

Aujourd’hui, les enfants souffrant de myopie sont deux fois plus nombreux qu’il y a 20 ans. Les tablettes électroniques et les téléphones intelligents sont entrés dans la majorité des foyers et sont même utilisés régulièrement dans les salles de classe. De quoi inquiéter les spécialistes, qui sonnent l’alarme.

«Ce qu’on remarque beaucoup en clinique, c’est que la myopie arrive plus tôt qu’avant, souligne l’optométriste Patrick Sauvageau. L’utilisation des écrans a un impact sur la progression de la myopie.»

Les optométristes recommandent d’adopter de saines habitudes afin de limiter l’impact de ces écrans sur les jeunes. Limiter la luminosité de l’appareil à 50 % et le tenir à une distance raisonnable des yeux sont deux moyens efficaces d’agir pour contrer le phénomène.

Selon la Direction de la santé publique, un enfant de moins de deux ans ne devrait pas être exposé à la lumière des écrans, tandis que les jeunes de deux à cinq ans devraient se limiter à une heure par jour. Selon Jeunes en forme Canada, la moyenne de temps passé devant un écran chez les jeunes, incluant ceux d'ordinateur et de télévision, est de sept heures par jour.

Patrick Rochette, chercheur en ophtalmologie au Centre hospitalier universitaire de Québec, indique que la technologie LED – la plus récente en matière de luminosité des écrans — «comporte une grande charge en lumière bleue qui peut avoir des conséquences sur la rétine».

M. Rochette recommande lui aussi de limiter le temps d’utilisation des appareils électroniques, même si ceux-ci font de plus en plus adeptes, de plus en plus jeunes.

Dans la même catégorie