/news/society

«Une chimie explosive», dénonce un ex-résident

TVA Nouvelles

À un peu plus d'une semaine du dépôt du rapport du vérificateur au Centre jeunesse de Laval, un adolescent dénonce en exclusivité à TVA Nouvelles les mesures mises en place à cet endroit, qu'il qualifie d'abusives.

Esteban Torres n’est nullement surpris dans ce contexte que des jeunes puissent être tentés de fuguer.

Le jeune homme de 20 ans a fréquenté le centre en 2012. Selon lui, les règles y sont abusives, les mesures d’isolement appliquées le sont pour des raisons futiles.

Capture d'écran TVA Nouvelles

Il dénonce la loi du silence qui règne dans l’établissement.

«Il y a un manque de confiance entre les intervenants et les jeunes, dit-il. Et les intervenants manquent de ressources pour pouvoir gérer 14 jeunes.»

«Chimie explosive»

À son avis, cette situation engendrait des conflits entre intervenants et résidents. «Ça créait vraiment une chimie explosive.»

Selon le dernier bilan du syndicat, une douzaine de jeunes sont toujours en fugue au Centre jeunesse de Laval. Certains d’entre eux manquent à l’appel depuis aussi longtemps que trois mois.

La direction du Centre jeunesse, comme le syndicat, préfère attendre le dépôt du rapport du vérificateur, le 10 mars, avant de livrer ses commentaires. Elle rappelle que ce dernier doit consulter le comité des usagers, lequel est notamment composé de parents et de jeunes.

Le syndicat s’inquiète pour sa part de ne pas avoir encore été consulté par le vérificateur, à 10 jours du dépôt de son rapport.

Dans la même catégorie