/finance/homepage

Plus d’un Canadien sur deux victime d’une fraude

Argent

L'utilisation intensive d'internet pour la plupart des activités quotidiennes de la génération Y expose ses membres à un plus grand risque.

L'utilisation intensive d'internet pour la plupart des activités quotidiennes de la génération Y expose ses membres à un plus grand risque.

Le phénomène de la fraude est si répandu que plus de la moitié des Canadiens disent avoir été victimes de vol d'identité ou de fraude financière. Selon un sondage d'Equifax Canada, 53% des Canadiens disent avoir été victimes de fraudeurs.

De plus, on peut déduire que les membres de la génération Y (nés entre les années 1980 et 2000) sont de plus en plus ciblés par les groupes criminels. Le chef de la protection de la vie privée chez Équifax, John Russo, explique que  «dans tous les groupes d'âge, il semble que la génération Y soit visée à cause du volume de fraude fortement plus élevé rapporté pour ce groupe que pour tous les autres groupes à l'échelle des provinces. » En fait, les données indiquent que près de la moitié de toutes les fraudes prises globalement sont commises contre des gens de ce groupe d'âge.

L'utilisation intensive d'internet pour la plupart des activités quotidiennes de la génération Y expose ses membres à un plus grand risque, selon les experts. «Que ce soit les activités bancaires en ligne à la maison ou de l'espionnage à des points d'accès Wi-Fi par appareil mobile, les post-boomers doivent reconnaître qu'ils constituent maintenant la plus grande cible pour les fraudeurs», soutient M. Russo.

Le Centre antifraude du Canada, également impliqué dans l'étude, est d'avis que les pertes des entreprises et des citoyens, à cause de la fraude dans le marketing en masse, a augmenté à plus de 10 milliards $ annuellement, et on croit que près de 80% de toutes les fraudes sont commises par des groupes criminels organisés.

On conseille notamment, pour éviter les pièges, de ne pas trop partager d'information sur les réseaux sociaux, ne jamais donner de renseignements personnels par téléphone, par courrier ou par Internet à moins d'avoir pris l'initiative du contact, de vérifier régulièrement son dossier de crédit, de magasiner en ligne uniquement sur des sites sécurisés et d'utiliser des mots de passe complexes.

Dans la même catégorie