/news/world

«J.E.» à Molenbeek, banlieue du jihad

TVA Nouvelles

Les deux journalistes de TVA Nouvelles Maxime Landry et Félix Séguin se sont rendus à Molenbeek, petite commune de Belgique, où se trouve une très grande concentration de jihadistes.

Les reporters ont arpenté les rues de la petite commune bruxelloise, désormais tristement célèbre dans le monde entier, pour dresser un portrait saisissant de cette plaque tournante du terrorisme islamiste.

Une partie des terroristes qui ont semé la mort à Paris, le 13 novembre dernier, étaient issus de Molenbeek, la seconde commune la plus pauvre du pays où plus d’un habitant sur deux tente de survivre.

Ce lieu d’exclusion sociale regroupe une forte population d’origine maghrébine et notamment de jeunes désœuvrés qui deviennent des recrues de choix pour les prédicateurs de l’islam radical.

On leur promet mariage, logement, travail, cadeaux. Les journalistes de TVA Nouvelles se sont rendus dans des mosquées de Molenbeek pour recueillir des commentaires.

Maxime Landry et Félix Séguin ont aussi rencontré une mère dont le fils est mort en février 2015 après avoir rejoint l’État islamique. En plus de partager sa peine, elle raconte avoir dénoncé son fils à la police avant son départ, sans toutefois que personne n’intervienne.

Policier, intervenant social de Molenbeek, ministre de l’Intérieur de la Belgique et la mairesse témoignent également de la crise qu’ils vivent, car la liste des habitants de Molenbeek impliqués dans des affaires terroristes internationales est hélas très longue.

Ne manquez pas «J.E.» ce dimanche à 17h30 à TVA et LCN.

De plus, lundi dès 19 h à LCN, notre équipe présentera encore plus d’extraits tournés à Molenbeek alors que les journalistes Maxime Landry et Félix Séguin seront en compagnie de l’animateur Denis Lévesque pour discuter et commenter leur reportage.