/news/currentevents

De 25 à 25 000 membres en 4 mois

«La Meute» contre l'islam radical gagne du terrain

TVA Nouvelles

Un groupe Facebook opposé à l’islam radical qui se fait appeler «La Meute» est passé de 25 à 25 000 membres en moins de quatre mois, ce qui préoccupe les autorités policières.

Depuis novembre, le groupe secret a multiplié par 10 000 son nombre de membres. La GRC, la Sûreté du Québec (SQ)  et le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) ont à l’œil ce regroupement. Étant secret sur Facebook, il est impossible de le trouver en faisant une recherche puisque pour y adhérer, il faut y être invité par un membre. 

L’initiative a été lancée par un vétéran des Forces armées canadiennes opposé à l'islam radical et à la charia qui craignait vivement l’envahisseur islamique. Se faisant appeler Éric Corvus, le leader du groupe souhaite faire de La Meute un mouvement au-delà du monde virtuel afin de devenir «une véritable force politique».

Hiérarchie

La Meute fonctionne selon un organigramme précis, un conseil de meute composé de six membres. TVA Nouvelles a pu s'entretenir avec deux d’entre eux qui souhaitent, pour l'instant, demeurer anonymes. Ils expliquent que le but premier de leur groupe est de défendre la patrie sans toutefois prôner la violence.

Organigramme - La Meute

Ils refusent également d’être considérés comme racistes ou xénophobes puisque, disent-ils, ils en ont uniquement contre l’islam radical. Ils sont toutefois conscients que leur initiative peut encourager certains membres à publier des commentaires haineux, mais la cellule surveille étroitement la page et supprime ces propos parfois déplacés.

Le lien d’appartenance est parfois très puissant et certains membres vont jusqu’à se faire tatouer le logo de La Meute. Des sources policières ont confirmé à TVA Nouvelles qu’au moins deux plaintes avaient été déposées contre le groupe qui fait l’objet d’une étroite surveillance de la part d’une équipe de la SQ.