/news/world

«J.E.» dans la banlieue du jihadisme

TVA Nouvelles

L’émission «J.E.» vous amène cette semaine dans la petite commune belge de Molenbeek d’où étaient issus des terroristes qui ont semé la mort à Paris le 13 novembre dernier.

«Nous sommes allés dans l’optique de ramener au Québec un portrait fidèle de ce qui s’y passe et comment une banlieue, à peine grosse comme Hochelaga-Maisonneuve, devient le berceau allégué du terrorisme et du jihadisme européen», explique le journaliste Félix Séguin.

«Là-bas, sur une seule rue il y a 34 jeunes qui sont partis combattre pour l’État islamique», précise Maxime Landry.

Les deux reporters ont rencontré une femme dont le fils, qui s’était rapidement radicalisé, est mort en février 2015 après avoir joint les rangs de l’État islamique. Elle partage sa peine et raconte avoir dénoncé son fils à la police avant son départ, sans que personne n’intervienne.

«Je n’ai pas de photo, je n’ai pas de corps, j’ai rien, souffle la mère. C’est très dur pour nous les parents. Comment voulez-vous faire un deuil quand vous n’avez rien?»

Ne manquez pas «J.E.» ce dimanche à 17h30 à TVA et LCN.

De plus, lundi dès 19 h à LCN, notre équipe présentera encore plus d’extraits tournés à Molenbeek alors que les journalistes Maxime Landry et Félix Séguin seront en compagnie de l’animateur Denis Lévesque pour commenter leur reportage.

Dans la même catégorie