/news/world

«Le plan canal» pour combattre le terrorisme à Bruxelles

Félix Séguin et Maxime Landry | TVA Nouvelles

Pour les visiteurs comme pour les résidents, il y a un incontournable à Bruxelles: le canal qui divise la ville. D’un côté, la Grande Place clinquante de tourisme et de beauté et de l’autre, les banlieues, comme Molenbeek.

Ce n’est pas innocemment que le ministre de l’Intérieur belge, Jan Jambon, a appelé son plan pour combattre le terrorisme, «le plan canal».

Au lendemain des attentats de Paris, le ministre avait déclaré vouloir «faire le ménage» à Molenbeek. Les journalistes de TVA Nouvelles Félix Séguin et Maxime Landry ont constaté que ça semble plus facile à dire qu’à faire pour les autorités belges.

À l’heure actuelle, pas moins de 180 Belges sont sous surveillance, car ils sont en phase de radicalisation. «On n’a pas le choix de déradicaliser ces gens», a soutenu le ministre en entrevue avec TVA Nouvelles.

Écoutez l’entrevue menée par Félix Séguin avec le ministre de l’Intérieur belge.

Dans la même catégorie