/news/world

Pas de ressortissant canadien parmi les victimes en Côte d'Ivoire

Aucun ressortissant canadien ne figurerait parmi les victimes de l’attentat terroriste qui a coûté la vie à 16 personnes, dimanche, à Grand-Bassam, une station balnéaire de la Côte d’Ivoire fréquentée par des Occidentaux.

Selon un bilan annoncé par le président ivoirien, Alassane Ouattara, quelques heures après l’événement, 14 civils et deux militaires ont été tués. Une des victimes civiles est un Français, a confirmé pour sa part le président de la France, François Hollande. Les nationalités des autres civils tués n’ont pas été précisées.

À Ottawa, Affaires mondiales Canada a indiqué dans un courriel à l’Agence QMI qu’il n’y avait «pour l’instant aucun rapport de citoyens canadiens touchés» par cet événement.

Le ministère a ajouté que le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence ainsi que l’ambassade du Canada à Abidjan «surveillent de près la situation et cherchent à déterminer si les citoyens canadiens ont été touchés».

Affaires mondiales Canada a condamné cette attaque sur Twitter, tandis que l’ambassade du Canada en Côte d’Ivoire a indiqué qu’elle suivait les événements tragiques de Grand-Bassam et qu’elle offrait «ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et à la Côte d'Ivoire».

L’ambassade a, en outre, indiqué que «les Canadiens/nes qui se trouvent en Côte d’Ivoire peuvent obtenir de l’aide d’urgence en appelant le 20.30.07.00».

Sur son site internet, Affaires mondiales Canada a, par ailleurs, invité les ressortissants canadiens présents dans le pays à éviter le secteur de Grand-Bassam où a eu lieu la fusillade.

Dans la même catégorie