/regional/estduquebec/basstlaurent

Autoroute 20

900 accidents en 10 ans sur le tronçon Rimouski -Mont-Joli

TVA Nouvelles

L'autoroute 20 entre Rimouski et Mont-Joli a été le théâtre de près de 900 accidents en l'espace de 10 ans, ce qui en fait l'un des liens routiers les plus à risque dans la région.

Jusqu'à 9000 véhicules circulent chaque jour sur le tronçon de 45 kilomètres de l'autoroute 20, entre Rimouski et Mont-Joli.

De 2004 à 2014, le ministère des Transports a recensé 18 accidents mortels, 181 accidents avec blessés graves ou légers et 668 accidents matériels sur ce tronçon.

C'est le tronçon entre Le Bic et l'intersection de la route 232 qui est le plus dangereux. La moitié des accidents mortels sur la 20 entre 2004 et 2014 s'y sont produits.

À l'extrémité est de la 20, la portion comprise entre Sainte-Luce et Mont-Joli est aussi particulièrement propice aux accidents.

Entre son inauguration en décembre 2008 et 2014, on y a recensé 122 accidents, dont deux mortels et 25 avec des blessés.

Selon Miryam Leclerc, porte-parole du ministère des Transports, aucune intervention n’est prévue sur ce tronçon «l’entièreté du tronçon est considérée comme sécuritaire» a confirmé la porte-parole.

L’autoroute 20 est plus que jamais dans la mire des policiers.

«Pratiquement tous les jours, nos policiers y pratiquent des opérations de contrôle de la vitesse», a affirmé le porte-parole de la Sûreté du Québec, Claude Doiron.

La portion de l'autoroute 20 entre Rimouski et Mont-Joli est toujours isolée du reste du réseau routier québécois. Son prolongement vers l'ouest jusqu'à L'Isle-Verte, qui est évalué à un milliard de dollars, n'est toujours pas prévu.