/news/politics

Fugues: la CAQ demande de confier le dossier au ministre Coiteux

 - Agence QMI

La Coalition avenir Québec (CAQ) a demandé à Philippe Couillard de retirer le dossier des fugues dans les centres jeunesse des mains de la ministre Lucie Charlebois pour plutôt le confier à son collègue de la Sécurité publique, Martin Coiteux.

«À la lumière des entrevues que nous avons vues et des parents à qui nous avons parlé, on voit très bien que les parents du Québec n’ont plus confiance en la ministre Charlebois», a soutenu mercredi la porte-parole de la CAQ en matière de condition féminine, Nathalie Roy.

Elle a reproché à la ministre déléguée à la Protection de la jeunesse de ne pas avoir mis en place de mesures concrètes pour protéger les jeunes filles et d’avoir attendu qu’une crise éclate dans les médias avant d’agir «un petit peu» en commandant un rapport.

Selon Nathalie Roy, le ministre de la Sécurité publique est le mieux placé pour contrer la menace que font peser sur les adolescentes hébergées dans les centres jeunesse les gangs de rue et les réseaux de proxénètes.

«On est rendu à une problématique criminelle de prostitution», a-t-elle fait valoir.

Nathalie Roy a de nouveau fait part de sa déception concernant le contenu du rapport du vérificateur externe qui a enquêté sur les nombreux cas de fugues d’adolescentes au Centre jeunesse de Laval.

Le rapport d’André Lebon, qui a été rendu public mardi, n’adresse aucun blâme à l’établissement lavallois. Selon le vérificateur nommé par Québec, le Centre jeunesse de Laval a suivi à la lettre les protocoles visant à prévenir les fugues.

«La ministre Charlebois s’est cachée derrière le fait que ce rapport dit que les protocoles ont été respectés, mais la résultante, c’est qu’il y a toujours un nombre effarant de jeunes filles qui fuguent, a dénoncé Nathalie Roy. Alors, que le protocole a été suivi, c’est une chose, mais quand le résultat n’est pas bon, peut-être qu’il faut changer de protocole.»

La députée de Montarville était accompagnée d’Éric Hauptman, le père de la jeune Sarah, une adolescente qui s’était enfuie du Centre jeunesse de Laval à la fin janvier avant d’être retrouvée saine et sauve quelques jours plus tard. À l’instar de la CAQ, M. Hauptman s’est dit «déçu et inquiet» du contenu du rapport Lebon.

«Je pense que c'est un «show» de télé, un coup de vent. Il n'y a rien de concret dans ce rapport-là. On aurait aimé voir des actions concrètes, des choses qui soient mises en place immédiatement pour sauver nos enfants», a déclaré le père de famille.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.