/news/politics

Normandeau dénoncée à l’UPAC par son chef de cabinet

Jean-Louis Fortin et Éric Thibault | Journal de Montréal

Nathalie Normandeau a été dénoncée à l’UPAC par son propre chef de cabinet, Bruno Lortie, dans l’enquête qui a mené à leur arrestation sous des accusations de corruption, hier. C’est ce que révèlent des documents rédigés par des enquêteurs de l’UPAC, que Le Journal de Montréal a consultés. 
 
 
Plusieurs autres témoins ont aussi fourni des renseignements incriminants sur l’ancienne vice-première ministre dans cette enquête amorcée en 2011 sur des allégations de fraude, d’abus de confiance et de financement électoral frauduleux.
 
Coaccusés de la frappe de l'UPAC
 
Lisez l'article complet ici.
 

Dans la même catégorie