/news/currentevents

«Véritable industrie»

Plus de 1300 proxénètes au Québec

TVA Nouvelles

Les fugues d'adolescentes exploitées sexuellement qui ont fait la manchette depuis le début de l'année mettent en lumière l’influence importante et malsaine des trop nombreux proxénètes.

Les souteneurs sont dangereux et violents avec les adolescentes. Ils les manipulent et les exploitent.

Un rapport du Service du renseignement criminel du Québec, publié à l'automne 2013, indique qu'il y a 1348 proxénètes au Québec, en majorité des hommes. Selon la criminologue Maria Mourani, il ne s’agirait que de la pointe de l’iceberg.

«L'industrie est beaucoup plus importante que ça», fait valoir Mme Mourani.

La moitié de ces jeunes hommes seraient reliés aux gangs de rue, indique le rapport, qui contient également des données troublantes sur l’importance de l'industrie.

Au Québec, il peut y avoir 2,6 millions de transactions en lien avec la prostitution par année.

«C'est très payant, le proxénétisme, beaucoup plus que le trafic de drogue. Tu fais à peu près, 150 000 dollars ou 250 000 dollars par fille par année. Tu peux avoir cinq, six filles qui font ça pour toi. C'est un super business pour ces gars-là!», explique Maria Mourani.

Le Service du renseignement criminel du Québec révèle également que 39% des victimes d'exploitation sexuelle sont des mineurs.

«Il faut s'enlever de la tête que ces filles-là appartiennent à une certaine classe sociale, des filles dysfonctionnelles, poquées. Non! Toutes les filles sont des proies potentielles pour ces gars-là», précise la criminologue.

Maria Mourani estime que c'est en s'attaquant aux clients des prostituées que les policiers feront le plus mal aux proxénètes. Or, il n'y a pas ou presque pas d'arrestation de clients au Québec depuis l'adoption d'une nouvelle loi qui criminalise justement ces clients.

Dans la même catégorie