/news/politics

Budget Morneau: Québec a une liste d’épicerie de plusieurs milliards

Agence QMI et Argent

Subventions pour le métro de Montréal et les autobus de Québec, aide à Bombardier et hausse des transferts en santé: le gouvernement Couillard attend gros du budget Morneau.

«Ce financement [des infrastructures] devra s’inscrire dans les priorités que nous aurons définies, disponible dans un délai acceptable et, enfin, que les modalités de transfert des fonds fédéraux deviennent plus simples et plus rapides», affirme le cabinet du ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão, à la veille de la présentation du premier budget du gouvernement Trudeau.

Québec aimerait obtenir du financement pour plusieurs projets: le prolongement de la ligne bleue de métro, à Montréal, et les autobus urbains rapides à Québec en premier lieu. Mais aussi des investissements pour l’oratoire Saint-Joseph, le Musée d’art contemporain de Montréal ainsi que l’Institut nordique du Québec.

Le ministre québécois des Finances est impatient de connaître les montants qui seront transférés aux provinces pour soutenir des projets d'infrastructures. Carlos Leitão espère que les sommes seront disponibles rapidement.

Le gouvernement québécois n'a pas fourni de demandes claires à Ottawa, mais Carlos Leitão souhaite davantage de clarté concernant la nouvelle formule visant à calculer les transferts pour les dépenses en santé.

Le ministre espère que le calcul, qui avait été modifié sous les conservateurs de Stephen Harper, reflète davantage les réalités sociales et démographiques des provinces.

Bombardier

Le gouvernement Couillard pousse par ailleurs le fédéral à «soutenir le développement de la Série C. de Bombardier» au plus vite. Québec aimerait qu’Ottawa mette elle aussi plus de 1,3 milliard $ dans l’avionneur québécois, alors même que Bombardier se fait critiquer en Ontario parce qu’elle planifie de sous-traiter une partie de sa production au Mexique.

Quant aux transferts fédéraux en santé, ils font l’objet d’un débat persistant depuis plusieurs années. Le gouvernement Couillard prétend que puisque la population du Québec vieillit plus rapidement que la moyenne canadienne, elle devrait recevoir davantage d’argent fédéral.

«Le rehaussement de la contribution du fédéral et la prise en compte des critères sociodémographiques sont notamment des sujets qui ont été abordés dans les discussions amorcées avec le fédéral», a-t-on noté au cabinet Leitao.