/finance/homepage

Port-Cartier: 4,5 millions $ pour du gaz naturel chez ArcelorMittal

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a confirmé lundi à Port-Cartier, sur la Côte-Nord, l'aide financière du gouvernement du Québec pour la conversion des installations d’ArcelorMittal au gaz naturel.

Ce projet-pilote, auquel Québec octroie une aide financière de 4,5 millions $, vise à remplacer le mazout lourd utilisé dans le procédé de fabrication des boulettes de fer par du gaz naturel liquéfié.

Il s'agit d'un premier pas visant à démontrer la faisabilité technique ainsi que les avantages économiques et environnementaux du gaz naturel par rapport au mazout lourd.

Cette conversion permettra à ArcelorMittal de diminuer de 30 % ses émissions de gaz à effet de serre.

Le gaz naturel liquéfié sera acheminé par camion, à raison de deux livraisons par semaine.

Même si les industriels de la Côte-Nord aimeraient mieux voir la construction d’un gazoduc pour acheminer le gaz naturel, il s’agit tout de même d’un pas dans la conversion vers cette énergie plus verte.

Pour le président d’ArcelorMittal Exploitation minière Canada, Pierre Lapointe, c’est un projet important pour l’avenir de la compagnie, qui fait face à d’importants défis avec la baisse du prix du fer.

«Personnellement, je demeure convaincu que le changement amorcé est plus profond que ce que l’on semble croire. C’est la structure même de notre industrie qui est en mutation», a-t-il dit.

Dans la même catégorie