/news/politics

Les grandes dépenses militaires remises à plus tard

Guillaume St-Pierre | Agence QMI

Roger Gagnon/Agence QMI

Le gouvernement Trudeau prendra une pause dans les grandes dépenses militaires pour revoir le rôle des Forces armées.

Les libéraux repoussent ainsi de cinq ans des dépenses de 3,5 milliards, «afin de mieux correspondre au calendrier des grandes acquisitions d’équipement de la Défense nationale», écrit-on dans le budget fédéral déposé, mardi.

«Nous voulons nous assurer que l’argent va être disponible lorsque ce sera nécessaire», a affirmé le ministre des Finances Bill Morneau.

Déjà maintes fois remis à plus tard, le remplacement des vieux avions de chasse CF-18 ne semble donc pas être pour demain. Les fonds resteront toutefois disponibles au besoin, précise-t-on dans le document d’un peu plus de 300 pages.

Avant de dépenser de grosses sommes, le gouvernement Trudeau entend revoir le visage des Forces armées. Au cours de l’année, les Canadiens seront invités à donner leur avis sur la taille et le rôle qu’elles devraient jouer.

Le Canada consultera par la même occasion les parlementaires et ses alliés, afin de «bâtir une force moderne, plus souple et mieux équipée», indique-t-on dans le budget.

Si le budget Morneau met la pédale douce en matière de dépenses en équipements, il promet des investissements de quelque 200 millions en projet d’infrastructures sur les bases militaires.

Les fonds serviront entre autres à réparer des manèges militaires au Québec et ailleurs au pays et construire des logements pour les familles.

Les libéraux ont choisi d’intégrer dans un seul et même chapitre du budget les questions touchant à l’aide internationale, l’immigration, et la Défense nationale.

Dans les prochaines années, le gouvernement Trudeau compte ainsi dépenser un peu moins d’un milliard $ pour rétablir et renouveler l’aide humanitaire et accueillir plus immigrants.

Anciens combattants

Par ailleurs, les libéraux respectent leur engagement envers les anciens combattants en mettant de l’avant un grand nombre de nouvelles mesures.

Au total, sur cinq ans, le gouvernement fédéral versera 1,6 milliard de dollars aux vétérans.

Par exemple, l’allocation pour perte de revenus sera accrue à 90% du salaire, l’indemnité d’invalidité maximale pour les blessures et les maladies sera portée à 360 000 $ et les neuf bureaux de services fermés sous les conservateurs seront rouverts.

Dans la même catégorie