/regional/sherbrooke/estrie

Sherbrooke veut des poules urbaines

Près de 1000 personnes ont signé une pétition afin que les élus municipaux de Sherbrooke autorisent les poules en ville. Après Drummondville et au moins quatre autres villes au Québec, le mouvement prend de l'ampleur.

Sara Jane Breault habite en plein quartier résidentiel près du centre-ville. Ses six poules se sont échappées de leur poulailler la semaine dernière. La porte avait été mal fermée. Les poules se sont retrouvées sur la voie publique. «Mon conjoint m'a téléphoné pour me dire que nos poules avaient été saisies par la police, a raconté la propriétaire. Je me suis sentie comme une criminelle.»

Après avoir écopé d'une contravention de 50 $, Mme Breault a lancé une pétition sur internet disponible sur le site Avaaz.org, afin que Sherbrooke autorise les poules urbaines. «Quand il n'y a pas de réglementation, il y a de l'abus», a soutenu Sara Jane Breault. Je ne suis pas la seule à avoir des poules, plusieurs personnes les cachent.»

Sébastien Morin est l'un des signataires de la pétition. «Il y a un manque d'ouverture des élus, mais tout peut changer.»

L'élevage des poules en ville gagne en popularité. «Il y a une mode pour tout ce qui est vie au jardin, nourriture saine et je cultive et j'élève ce que je mange, a expliqué Mélanie Grégoire des Serres St-Élie. Une poule, c'est écologique. On peut récupérer le fumier et ce n'est pas bruyant.»

La question des poules urbaines sera abordée en mai lors des consultations publiques lors du réaménagement du plan d'urbanisme de Sherbrooke.

«On va prendre le temps de voir ce qui se fait ailleurs», a affirmé Nicole Bergeron, la présidente du comité consultatif d'urbanisme de la ville de Sherbrooke. «Quelles sont les villes qui sont allées de l'avant avec une telle réglementation? Que contient la réglementation? Elles vont peut-être avoir un peu de vécu.»

Sara Jane Brault, qui a isolé son poulailler pour l'hiver, espère que Sherbrooke suive l'exemple de Drummondville ou de Chambly, la première ville au Québec à autoriser les poules en ville.