/regional/montreal/montreal

Une centaine de personnes se recueillent au centre-ville de Montréal

Maxime Deland | Agence QMI

Au lendemain des attentats terroristes de Bruxelles, l’heure était au recueillement, mercredi soir, au centre-ville de Montréal.

Dans un geste de solidarité avec la population belge, une centaine de personnes, dont le maire Denis Coderre, se sont réunies devant le Consulat général de Belgique.

Des messages d’amour et de paix ont été écrits au sol à l’aide de craies. Des lampions ont été allumés tout près d’un énorme drapeau de la Belgique fixé au sol, devant le Consulat.

Les visages étaient graves, mais les têtes étaient hautes. Comme si les gens refusaient de s’avouer vaincus devant la menace terroriste.

«Je voulais venir ici pour me recueillir pour mon pays et parce que je ne peux pas être avec ma famille en ce moment, a dit d’une voix douce Yasmine, une Belge qui est au Québec pour ses études. Se recueillir ici, comme à Bruxelles, c’est en quelque sorte une façon de tourner la page et de nous faire du bien.»

Denis Coderre a tenu à s’adresser aux gens présents pour l’occasion, rappelant à quel point il est important de ne pas céder face à la menace et de se tenir debout face aux djihadistes à l’origine des actes barbares commis dans la capitale belge.

Dans la même catégorie