/news/politics

Couillard abandonne les travailleurs à leur sort, accuse le PQ

Louis Gagné | Agence QMI

periode des questions

Simon Clark/Agence QMI

Pierre Karl Péladeau accuse Philippe Couillard d’abandonner les travailleurs québécois à leur sort en ne s’opposant pas aux changements apportés par Ottawa au régime d’assurance-emploi.

«Les changements apportés privilégient le Canada et négligent le Québec. Malgré tout, le premier ministre reste encore là à ne rien faire pour améliorer le sort des travailleurs, ici, au Québec», a dénoncé le chef du Parti québécois (PQ), jeudi.

Dans son budget déposé un peu plus tôt cette semaine, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a annoncé que les travailleurs de certaines régions ayant été durement touchées par le chômage en raison, notamment, de la baisse du prix du pétrole et du cours des minerais, recevraient des prestations d’assurance-emploi pendant cinq semaines supplémentaires.

Les travailleurs de longue date, qui se retrouvent au chômage pour la première fois, pourraient voir leurs prestations allongées jusqu’à 20 semaines.

Selon Pierre Karl Péladeau, cette mesure est discriminatoire puisqu’elle ne s’appliquera qu’à une douzaine de régions, toutes situées à l’extérieur du Québec.

«Si vous travaillez dans une minière, dans le nord de l'Ontario, et que vous perdez votre emploi, c'est 20 semaines de plus de chômage. Si vous travaillez à la Cliffs (à Sept-Îles) et que vous avez perdu votre emploi, ce n'est rien du tout», a déploré le chef péquiste en Chambre.

Pierre Karl Péladeau a soutenu que de nombreuses régions du Québec étaient affectées par la suppression de dizaines de milliers d’emplois dans les secteurs manufacturier et forestier. Il a invité Philippe Couillard à défendre les intérêts des travailleurs québécois «pour que cesse cette discrimination à leur endroit».

Le premier ministre a répondu qu’il faisait constamment des représentations auprès d’Ottawa pour défendre les intérêts du Québec. Il a nuancé les critiques formulées par son adversaire péquiste en soulignant les «très bonnes nouvelles» contenues dans le budget fédéral.

«Il y a beaucoup de mesures qui sont dans l'intérêt des Québécois et des Québécoises, a fait valoir Philippe Couillard. Ceci dit [...] on va continuer à faire des représentations constantes, constantes, auprès de nos collègues du gouvernement fédéral, sur les différentes mesures actuelles et à venir.»

Dans la même catégorie