/news/law

La famille Ghomeshi souhaite maintenant avoir la paix

Maxime Deland | Agence QMI

Maintenant que le verdict de non-culpabilité est tombé, les membres de la famille Ghomeshi souhaitent que les gens et les médias les laissent en paix afin de pouvoir «guérir d’un processus qui a été extrêmement douloureux».

Quelques minutes seulement après le prononcé du verdict, Jila Ghomeshi, la sœur de l’animateur vedette de CBC, a brièvement pris la parole devant une horde de médias, à la sortie de son frère devant le palais de justice de Toronto.

«Nous sommes soulagés, mais pas surpris par la décision de la cour, a d’abord affirmé Jila Ghomeshi, d’une voix sûre. Les seuls qui sont surpris du verdict sont ceux qui ont sauté aux conclusions avant même le début du procès, avant même que la moindre preuve soit entendue.»

Pendant qu’au loin, des manifestants scandaient des slogans tels que «Ghomeshi! Guilty!» (Gomeshi! Coupable!), la sœur aînée de Jian Ghomeshi n’a pas bronché. Celle qui a assisté à tout le procès en compagnie de sa mère a admis avoir trouvé difficile d’assister au châtiment réservé à son frère durant la dernière année.

«Notre plus gros fardeau a été notre sentiment d'impuissance alors qu'on le regardait endurer le châtiment qui lui a été réservé non seulement avant le verdict, mais avant toute forme de procédures, a dit Jila Ghomeshi. Ç'a été extrêmement douloureux pour nous qui l'aimons.»

Après sa déclaration, Mme Ghomeshi a tourné les talons et n’a répondu à aucune question des journalistes.

Que sa famille le veuille ou non, le nom de Jian Ghomeshi reviendra bientôt dans l’actualité, puisque l’homme de 48 ans subira un deuxième procès pour agression sexuelle au cours du mois de juin.

Dans la même catégorie