/news/travel

Boutique hors taxes: quoi acheter ou ne pas acheter?

TVA Nouvelles

Que ce soit à l'aéroport ou sur la route, vous êtes sans doute tenté de passer par la boutique hors taxes lorsque vous partez en voyage. Alcool, cigarettes, cosmétiques, bijoux, produits électroniques; quels produits devriez-vous acheter et, au contraire, lesquels ne pas acheter? Quelles sont les bonnes affaires?

Voici les recommandations du site TravelZoo.

Alcool: on achète

En général, on ne se trompe pas, vins et spiritueux sont moins dispendieux à la boutique hors taxes. Est-ce que ça vaut vraiment la peine de remplir votre bagage de cabine ou de crème irlandaise Baileys ou de whiskey Old Jameson à votre retour d'Irlande? Pour en être certain, prenez le temps de comparer les prix avec ceux indiqués sur le site Internet de la SAQ. Les formats ne seront peut-être pas les mêmes, mais vous pourrez avoir une idée d'un comparable.

N'oubliez toutefois pas les limites de l'Agence des services frontaliers du Canada: vous pouvez ramener un maximum de 1,5 litre de vin ou encore 1,14 litre de spiritueux.

Bijoux et lunettes de soleil: on magasine

Les lunettes de soleil et les bijoux de marque peuvent facilement être trouvés en ligne, donc assurez-vous d'avoir une idée des prix en tête avant de faire un achat à la boutique hors taxes. Pour ce qui est des bijoux sans marque, il y a peu de chance qu'il s'agisse d'une aubaine.

Cigarettes et cigares: on achète

Ces produits sont normalement très taxés; il s'agit donc d'un bon achat.

Ici aussi on garde les exemptions en tête: une quantité de 200 cigarettes ou 50 cigares est autorisée pour votre retour au Canada.

Produits électroniques: on n'achète pas

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, vous pourrez sans doute trouver de meilleurs prix en magasin, particulièrement lors de grandes ventes. De plus, si le produit ne vous convient pas, vous aurez sans doute toute la misère du monde à le retourner. C'est un pensez-y-bien!

Cosmétiques: on magasine

Tout comme pour les bijoux et les lunettes de soleil, mieux vaut s'informer des prix dans les autres boutiques avant de se laisser emporter dans une frénésie d'achat. Vous serez ainsi à même de trouver les véritables aubaines.

Bonbons et collations: on n'achète pas

Les aéroports savent que vous serez sans doute affamé avant de prendre votre vol et ne se gêne pas pour vendre la nourriture beaucoup plus cher que ce que vous payeriez à l'épicerie. Ces achats sont donc à éviter. Comme vous avez le droit de franchir la sécurité avec certains aliments, prévoyez donc des collations que vous aurez achetées à l'avance puis rangées dans votre bagage de cabine.

Dans la même catégorie