/news/society

Dynamite Garage réagit

archives Agence QMI

À la suite du reportage de l'émission «J.E.», Groupe Dynamite a qualifié d'«erronées» les informations selon lesquelles des milliers de vêtements invendus provenant de ses magasins étaient jetés aux ordures. L'équipe de  J.E. a pourtant constaté que les milliers de vêtements détruits par les magasins de la chaîne étaient en parfait état, avant d'être déchirés et jetés aux ordures par des employés. 

Groupe Dynamite a mis en ligne un communiqué de presse daté du 27 mars dans lequel il contredit les éléments du reportage de «J.E.». L’entreprise québécoise indique qu’elle est «impliquée activement dans le milieu social» et qu’elle donne près de 1,5 M$ en vêtements à plusieurs organismes.

«Chaque année, moins de 1 sur 1 000 de nos vêtements produits n’est pas vendu. Ainsi, chaque année, des milliers de vêtements sont donnés à des organismes de bienfaisance reconnus. Cependant, dans certaines rares circonstances où nous ne pouvons pas donner les vêtements, notamment lorsque des marchandises sont endommagées ou défectueuses, il arrive qu’elles doivent être détruites localement», peut-on lire dans le communiqué.

Or, le Groupe Dynamite Garage impose de strictes conditions lorsqu'il offre des invendus en dons. Selon l'organisme Grands Frères et Grandes Soeurs, il lui est interdit de vendre ou de transformer les vêtements reçus. 

Consultez le communiqué de presse complet ici.

Dans la même catégorie