/news/society

Groupe Dynamite admet avoir détruit ses invendus

TVA Nouvelles

Le Groupe Dynamite a admis avoir détruit des milliers de vêtements invendus à la suite des révélations de J.E. dimanche soir qui dévoilait que des vêtements neufs avaient été déchiquetés avant d’être jetés aux ordures.

J.E. a notamment dévoilé des courriels venant du siège social qui donnait la directive à plusieurs succursales de jeter les marchandises invendues.

«On ne dément pas la situation, a affirmé Sylvain Duval, chef de l’exploitation du Groupe Dynamite en entrevue à TVA Nouvelles. Il est arrivé une situation durant laquelle notre partenaire d’affaires était dans l’impossibilité de gérer le flot de vêtements. Mais cela demeure d’infimes quantités sur des millions de morceaux. On espère que les gens comprendront que c’était un problème sur une courte durée.»

M. Duval assure que le groupe a présentement une entente avec des associations du Canada et des États-Unis afin de redistribuer les vêtements invendus.

L’équipe de J.E. a affirmé avoir demandé une entrevue au Groupe Dynamite pendant des mois durant ses recherches, mais ce dernier avait toujours décliné l’invitation.

«Nous avions comme politique de ne pas parler de nos problèmes organisationnels sur la place publique, a dit M. Duval. Maintenant, la situation est bien gérée depuis plusieurs mois.»

La réaction de la population s’est fait sentir sur les médias sociaux, notamment la page Facebook de Dynamite. Certains internautes appelaient même au boycottage. Les passants interrogés par TVA Nouvelles près d’une succursale du Garage étaient unanimes. Le recyclage et les dons sont des options plus acceptables.

«Je ne suis pas d’accord avec ça, a dit l’une d’elles. On devrait aider le monde si on le peut.»

Dans la même catégorie