/finance/homepage

Qui est Cara, l’acheteur de St-Hubert?

Argent

L’acquéreur du Groupe St-Hubert, Les Entreprises Cara, est un géant de la restauration au Canada.

L’entreprise, qui est cotée à la Bourse de Toronto depuis l’an dernier après avoir été privatisée en 2004, exploite environ 1000 restaurants principalement franchisés sous diverses enseignes à travers le pays, dont Chalet Suisse, East Side Mario’s, Harvey’s,  Casey’s, Montana’s et New York Fries.

Les ventes du réseau de l’entreprise atteignent plus de 1,7 milliard $ et ses restaurants emploient plus de 50 000 personnes.

Cara Operations est intimement liée à l’histoire du Canada, alors qu’elle a été fondée en 1883 sous le nom de The Canada Railway News Company. À l’époque, l’activité principale de la compagnie était de vendre des journaux, des magazines et des confiseries au public voyageur des trains.

Peu à peu, l'entreprise s'est diversifiée pour ouvrir des salles de rafraîchissement et des hôtels le long de ligne Grand Trunk Railway.

En 1954, Cara franchissait une nouvelle étape avec l’ouverture de son premier restaurant spécialisé dans le poulet, Swiss Chalet, à Toronto.

Les années 1970 à 1990 sont marquées par une série d’acquisitions pour faire de Cara l'incontournable géant de la restauration qu’elle est devenu aujourd’hui.

Pour les trois premiers trimestres clos à la fin de septembre 2015, Les Entreprises Cara a réalisé un chiffre d’affaires de 438,6 millions $ et son bénéfice net s’est élevé à 41,4 millions $.

La société d’investissement Fairfax Financial Holdings de Toronto détient plus de 53% des droits de votes rattachés aux actions multivotantes de la compagnie, ce qui lui accorde le contrôle effectif du conglomérat.

Cara a conclu une entente pour acquérir le Groupe St-Hubert pour la somme de 537 millions $.

Dans la même catégorie