/regional/outaouais

Un dindon sauvage fracasse sa fenêtre, son assureur se défile

TVA Nouvelles

Une femme de Gatineau a vécu tout un choc, vendredi dernier, lorsqu'un dindon sauvage a fracassé la fenêtre de sa résidence pour se retrouver chez elle.

L'oiseau a causé des dégâts à l'intérieur de la maison située en pleine ville dans le secteur Templeton.

«J’étais étendue sur mon divan et j’ai vu une grosse bibitte noire se dirigeant vers ma fenêtre. J’ai crié au meurtre, je me suis abrillée en mettant mes couvertes sur ma tête et là, ç’a fait kaboum, (l’oiseau) est arrivé en bas, je criais : y’a une bibitte noire dans le salon!» raconte Céline Poulin, encore sous le choc.

Même si le dindon sauvage est reparti, la femme en conserve un douloureux souvenir.

Cinq jours après les événements, les traces du passage de l’oiseau demeurent visibles dans la demeure. Des éclats de vitre jonchent son salon, à plusieurs endroits sur les meubles et les divans.

Choc nerveux

Mme Poulin a appris que sa compagnie d’assurance, Intact, n’accepte de lui rembourser que sa fenêtre. Elle refuse de dédommager les dégâts survenus à l’intérieur, notamment un fauteuil imprégné d’urine.

«Ils me disent qu’il n’y a aucune compagnie d’assurance qui couvre les dégâts d’un animal. Mais ce n’est pas moi qui a appelé la dinde sauvage pour qu’elle vienne ici ni qui la nourris.»

Elle déplore que son assurance ne l’aide pas dans ce genre de situation bien involontaire. Intact assurance n’a pas rappelé TVA Nouvelles Gatineau.

Céline Poulin a subi un choc nerveux, ce qui a nécessité l’intervention des ambulanciers.

«J’ai juste ce film-là dans la tête, que la dinde sauvage va revenir», se désole-t-elle.

- D’après un reportage de Simon-Pier Ouellet