/news/politics

Sam Hamad se retire temporairement du Conseil des ministres

Sous les projecteurs après un report incriminant sur des allégations de trafic d’influence, Sam Hamad se retire temporairement de ses fonctions de président du Conseil du trésor et de ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, tout en clamant que son intégrité a été injustement attaquée.

«Je n’ai rien à me reprocher», a déclaré M. Hamad, convaincu que l’enquête du Commissaire à l’éthique permettra de démontrer que les allégations de trafic d’influence qui pèsent sur lui, depuis la diffusion d’un reportage de Radio-Canada, ne sont que des «amalgames non vérifiés».

Cette déclaration du député de Louis-Hébert avait été précédée samedi d’une sortie du premier ministre Philippe Couillard, qui, en quittant la cathédrale Marie-Reine-du-Monde où étaient célébrées les funérailles nationales de Claire Kirkland-Casgrain, avait annoncé que Sam Hamad se retirait de ses fonctions ministérielles.

Des courriels obtenus par l'équipe de Radio-Canada laissent croire que Sam Hamad pourrait être intervenu pour aider une entreprise du Bas-Saint-Laurent, Premier Tech, à obtenir du financement, alors qu’il n’avait en apparence aucune responsabilité ministérielle ou politique dans cette région.

«Je répète que je n'ai rien à me reprocher et que je n'ai fait que mon travail de ministre en travaillant à soutenir une entreprise québécoise dans le but de créer des emplois et contribuer au développement d'une région», a déclaré M. Hamad.

Le Commissaire à l’éthique se penchera sur la situation, mais le ministre a dit avoir agi de «bonne foi», ajoutant que ces événements l’amenaient à se «questionner sur la place de la présomption d'innocence dans l'espace public».

Le premier ministre Couillard a précisé que l’enquête devrait durer «certainement plusieurs semaines», parlant d’une pause semblable à un «congé maladie». Il a également tenu à réitérer sa confiance en M. Hamad.

«Il garde son statut puisqu’il n’a pas été reconnu coupable de quoi que ce soit», a mentionné Philippe Couillard.

En soirée, le cabinet du premier ministre Couillard a annoncé qu'en raison du retrait temporaire de M. Hamad, «les pouvoirs, devoirs et attributions du ministre responsable de l'Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes ainsi que président du Conseil du trésor sont conférés temporairement au ministre des Finances, Carlos J. Leitão».

Quant aux pouvoirs, devoirs et attributions du ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, ils «sont conférés temporairement au ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais».

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.