/news/world

Une manifestation d'extrême droite tourne mal

Agence QMI

Des policiers ont interpellé plusieurs manifestants d’extrême droite et une femme a été gravement blessée samedi, à Bruxelles, en marge d’un rassemblement illégal qui a progressivement dégénéré, a rapporté «Le Soir».

Près de 400 manifestants nationalistes étaient rassemblés dans les rues et devant le commissariat de police, samedi après-midi, entourés d'une forte présence des forces de l'ordre.

Sept manifestants d’extrême droite qui se rendaient au rassemblement ont d’abord été interpellés. Deux d’entre eux transportaient des gaz lacrymogènes et des vaporisateurs de gaz poivrés, selon le quotidien belge.

Une confrontation entre les policiers et les citoyens est survenue par la suite survenue, laissant place à la confusion.

Lors du face-à-face, une voiture a foncé vers le barrage policier, renversant une femme au passage. L’incident a provoqué un mouvement de panique. Le conducteur a été arrêté quelques mètres plus loin alors que la femme gravement blessée a été transportée vers un centre hospitalier. Elle était hors de danger en soirée, selon «Le Soir».

Manifestation parallèle

En marge de ce rassemblement, une centaine de jeunes manifestants ont été interpellés, alors qu’ils tentaient de se rendre à la place de la Bourse, au centre-ville de Bruxelles, en hommage aux victimes de l’attentat du 22 mars. Une dizaine de manifestants antiracistes ont également été interpellés par les policiers sur les lieux.

Salah Abdeslam, un suspect clé dans les attentats meurtriers de Paris du 13 novembre 2015, a été arrêté à Molenbeek, il y a deux semaines. Plusieurs responsables des attentats du 13 novembre à Paris étaient également originaires de ce quartier.

Dans la même catégorie