/news/politics

Retrait de Sam Hamad: quel impact pour la Capitale-Nationale?

 - TVA Nouvelles

Depuis sa première élection en 2003, Sam Hamad a occupé pendant huit années les fonctions de ministre responsable de la Capitale-Nationale. Avec son retrait, la Ville de Québec perdra-t-elle son influence au Conseil des ministres?

«C'est quelqu'un qui connaissait très bien les enjeux de la région et qui semblait avoir une très bonne communication avec le maire, ce qui est une bonne chose», affirme Alain Aubut, président de la chambre de commerce de Québec.

Le ministre Hamad venait de régler plusieurs dossiers prioritaires pour la région.

D'abord en bouclant le financement du bureau de projet du nouveau service de transport en commun et en assurant l'appui du gouvernement du Québec dans la relance du rêve olympique.

«Il y a beaucoup de dossiers qui ont avancé. Donc, à très court terme, je pense qu'il n'y a pas un impact», estime Alain Aubut.

François Blais, qui prendra la relève le temps de l'enquête du commissaire à l'éthique, n'a pas voulu parler à TVA Nouvelles de ses priorités pour la région.Son attaché de presse nous a fait savoir que le ministre prendra le temps de se familiariser avec les dossiers avant de se prononcer.

Au cabinet du maire Régis Labeaume, on n'a pas voulu non plus commenter le dossier.

À notre passage au bureau de comté de Sam Hamad, il n'y avait personne ce dimanche et le député de Louis-Hébert n'y sera pas de la semaine. Il sera également absent de l'Assemblée nationale et il ne fera pas d'autres commentaires pour le moment.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.